Logo INRS
English

By anne-marie.dubois - Posted on 06 octobre 2016

Version imprimable

 
La forte demande pour les ressources minérales, pétrolières et gazières, la gestion durable des eaux souterraines, les risques environnementaux liés aux processus géologiques et l’impact des changements climatiques sont autant de sujets qui interpellent les chercheurs du Centre Eau Terre Environnement de l’INRS. Leurs activités de recherche ciblent des processus géologiques actuels et leurs impacts sur l’environnement.
 
Dans le cadre du Centre géoscientifique de Québec, le Centre Eau Terre Environnement et la section de Québec de la Commission géologique du Canada (une division de Ressources naturelles Canada) sont partenaires d'une entente de collaboration scientifique. Ce partenariat a permis de constituer l’un des plus importants regroupements de chercheurs en géosciences au pays incluant un pôle majeur en hydrogéologie des plus reconnus au Canada.   
 
 
Les recherches en sciences de la Terre prennent en compte chacune de ces composantes :
 
 
Eaux souterraines

 

Les chercheurs contribuent à la gestion durable des eaux souterraines ainsi qu’à leur protection et leur réhabilitation. En plus d’en faire l’inventaire, ils portent une attention particulière au comportement des contaminants dans les sols et les aquifères.
 
 
Géodynamique, volcanologie et analyse de bassins

 

Les travaux s’intéressent aux processus géodynamiques et éruptifs responsables de la formation et de la concentration de ressources métallifères, diamantaires ainsi que des hydrocarbures. 

 
Géologie environnementale

 

L’érosion des berges ou du littoral, l’ensablement du lit des rivières et des voies navigables, la modification des habitats aquatiques, les problèmes liés aux risques géologiques sont autant de sujets abordés par les chercheurs.
 
Paléoenvironnements

 

Dans cet axe, de nouveaux outils basés sur des indicateurs biologiques et sédimentologiques sont conçus afin de reconstruire les environnements du passé. Les objectifs sont entre autres d'analyser l’impact des risques naturels et des changements climatiques sur l’environnement.  
 
 
Réservoirs géologiques et géothermie de grande profondeur

 

Les chercheurs effectuent la caractérisation de réservoirs profonds et de leurs environnements géologiques, entre autres pour la séquestration du CO2, étudient le potentiel québécois en géothermie profonde et procèdent à la modélisation géologique des sites de stockage de gaz naturel et de méthane. 
 
Ressources minérales et pétrolières

 

Les recherches visent à acquérir des connaissances sur différents types d’environnements métallogéniques et pétroliers, à développer des outils pour identifier  de nouvelles zones d’exploration minière et pétrolière à potentiel élevé, et à mettre au point des méthodes de caractérisation, de réutilisation ou de recyclage de déchets miniers ou de certains minéraux pour en extraire les métaux.
 

 

 

Professeurs 


 
Qui sont-ils?
Quelques-uns de leurs intérêts de recherche
Paléoclimatologie, sédimentologie environnementale, développement de techniques d’analyse en haute résolution des sédiments.
Géophysique appliquée à la séquestration géologique du CO2, géothermie profonde, étude des aquifères, auscultation des ouvrages de génie civil. Méthodes utilisées : sismique, magnétotellurique, géoradar, modélisation numérique.
Hydrogéophysique, géostatistique, modélisation de réservoirs et stochastique, assimilation de données.
Géologie structurale, tectonique et géophysique. Applications à l’exploration de gîtes minéraux et à la géothermie.
Hydrogéologie, caractérisation et modélisation des aquifères contaminés et des systèmes d’écoulement régionaux.
Géologie structurale, des Appalaches et des ressources naturelles (minéraux et hydrocarbures), séquestration géologique du CO2, géothermie profonde.
Restauration in situ des eaux souterraines et des sols contaminés, caractérisation et gestion des aquifères.
Hydrogéologie, modélisation mathématique.
Géothermie, hydrogéologie, modélisation numérique des réservoirs aquifères, simulation des systèmes de pompes à chaleur.
Études géophysiques et géochimiques appliquées à l’exploration minière, gazière et pétrolière, à la géotechnique, à l’agriculture et à l’archéologie.
Volcanologie physique, géologie économique, environnement géologique des gîtes minéraux associés à l’activité volcanique ou magmatique.