Logo INRS
English

Primary links

By jeanmichel.theriault - Posted on 21 avril 2011

Version imprimable

Traditionnellement, l'acquisition de données géochimiques de phase solide prend du temps et nécessite l'utilisation de sédiments provenant de l'échantillon. L'ITRAX™ Core Scanner permet d' acquérir des données géochimiques et des radiographies de haute résolution à partir de sédiments marins ou lacustres sans perte ou destruction du matériel à analyser. Cet instrument effectue de façon continue et relativement rapide, une analyse par microfluorescence X et une micro-radiographie de l'échantillon (demi-carotte de sédiment, "U- channels",...) et permet ainsi d'enregistrer et de visualiser les profils des changements géochimiques présents dans les sédiments. Quelques exemples d'analyse de sédiments marins, de sédiments lacustres et des roches sont décrits ci-dessous.

 

 

SÉDIMENTS MARINS


Carotte provenant du "Saanich Inlet", Colombie Britanique, Canada

Ces résultats comprennent une micro-radiographie, une image optique et une analyse par microfluorescence X (Fe) d'une carotte sédimentaire prélevée dans le "Sanich Inlet" en Colombie Britannique. Cette étude fait partie du projet IMAGES VIII (International Marine Past Global Changes Study) mené sur la marge ouest du continent nord-américain.

 

"Saanich Inlet" est un fjord, de 250 m de profondeur, dont l'entrée est barrée par un seuil. Il est situé au sud-est de l'île de Vancouver. La restriction du renouvellement en eau profonde causée par la présence du seuil couplée avec une grande productivité dans les eaux de surface permet la conservation de sédiments présentant des laminations saisonnières. Sur les données de l'ITRAX, les cendres volcaniques de l'éruption du Mazama (tephra bien connu daté de 7645 ans) sont bien visibles à une profondeur de 139 cm dans la carotte (profondeur réelle de 39,90 m). D'après les études réalisées dans le cadre de l' "Ocean Drilling Program" (ODP, leg 169S), ces sédiments couvrent les derniers 11.000 ans et sont constitués d'une alternance de zones homogènes et de parties laminées composées de boues à diatomées grises à grises olive.

 

(avec l'aimable autorisation de Kinuyo Kanamaru, stagiaire post-doctorale à l'University of Massachusetts, Amherst, Department of Geosciences)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SÉDIMENTS LACUSTRES

 

Carotte du lac Sawtooth, Canada

Le lac Sawtooth (79°20N, 83°51W) est un lac oligotrophe contenant des sédiments composés de laminations annuelles (varves). Ces laminations sont essentiellement formées durant la saison de fonte des glaces. La taille moyenne de ces laminations est de 1 mm, mais elle peut varier entre 500 µm et 3 cm. Jusqu'à maintenant, 2500 ans ont été mesurés, ce qui a permis de reconstruire les variations climatiques passées avec une résolution annuelle (Francus et al., 2002). Cet exemple de données générées par l'ITRAX core scanner montre une combinaison de la micro-radiographie, de l'image optique et des variations du zinc et du nickel sur une petite section de la séquence sédimentaire et met en évidence les capacités de résolution de cet instrument.

 

Francus P., Bradley R., Braun C., Abbott M. & Keimig F., 2002. Paleoclimate studies of minerogenic sediments using annually resolved textural parameters. Geophysical Research Letters, 29, 20, 1998, doi:10.1029/2002GL015082.

 


 

 

Carotte du lac Yoa, Ounianga Kebir, Tchad

Le lac Yao (4,3 km2; 26 m de profondeur) est un lac hypersalin situé dans le nord-est du Tchad (19,03°N; 20,31°E). Il contient de fines laminations annuelles (+/- 1 mm) composées d’alternance de couches sableuses d’origine éolienne, de couches riches en matière organiques et de couches composées de calcite micritique néoformée.

 

La stratification du lac s’effectue en période estivale puis s’en suit une période de brassage pendant l’hiver, à cause notamment de variations significatives des températures saisonnières (Tmax 26-42°C; Tmin 13-26°C) et des conditions venteuses de décembre à mars.

 

Cet exemple de données générées par l’ITRAX core scanner, à partir d’une petite section de la séquence sédimentaire, montre une combinaison d’une image optique, d’une micro-radiographie et les profils de variation géochimique du fer et du calcium. Ces profils de variation mettent bien en évidence de fines laminations et permettent le comptage de celles-ci.

 

(P. Francus et J-F Crémer, INRS centre Eau-Terre-Environnement)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ÉCHANTILLON DE ROCHE 

 

Cet exemple tiré d’une analyse effectuée sur des échantillons de roche montre une image optique, une radiographie et des profils de variations chimiques à travers des zones d’altération hydrothermale. Il est possible d’y observer une zone de minéralisation riche en Ti, V, Mn, Fe et Pb. Cette zone est plus dense que le reste de l’échantillon est apparaît très clairement sur l’image radiographique (zone plus sombre).

 

 

(Avec l’aimable autorisation de Louise Corriveau, Commission Géologique du Canada)